Total TTC: 0,00 € (livraison comprise)
Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

Recette : Le vinaigre maison c'est trop bon !

Publié le : 25/11/2018 19:47:11
Catégories : Bonnes Recettes , DIY : Do It Yourself

Le vinaigre maison c'est trop bon !


Et dans un fût en bois, alors là...

Fabriquer son vinaigre à la maison, c'est permettre à des bactéries de réaliser une réaction chimique à partir de boisson alcoolisée (vin ou cidre) dans le but d'en récolter le produit : le vinaigre. Ce sont les bactéries du genre acétobacter, qui en présence d'oxygène, transforment l'éthanol en acide acétique.
Nous allons vous expliquer ici comment obtenir un vinaigre unique à partir des vins ou des cidres que vous aimez : Il vous faut un vinaigrier, une mère de vinaigre et de la patience, le plus difficile sera certainement de ne plus finir vos bouteilles !


Étape 1 : choisir votre vinaigrier


En principe, tout récipient peut devenir un vinaigrier, il faut juste qu'il soit opaque pour préserver les bactéries de la lumière. Après, c'est du bon sens : une ouverture large permet de le remplir facilement, en versant contre le bord sans trop remuer la mère de vinaigre. Attention au robinet qui ne doit pas être trop bas sinon il se bouchera trop vite avec le dépôt de bactéries mortes.

Vinaigrier en chêne


Le must c'est quand même un vinaigrier en chêne, pour deux raisons :
- Le bois c'est poreux. Un vinaigrier en chêne c'est donc étanche, mais pas hermétique : de l'air passe, ce qui permet naturellement un apport continu d'oxygène, juste ce qu'il faut aux bactéries pour travailler.
- De nombreux composés se trouvant dans le bois - comme les tanins - vont se solubiliser dans votre vinaigre et en modifier son goût (notes boisées), sa couleur (plus foncée) et sa structure (plus complexe).

Votre vinaigrier en bois ne demandera pas d'entretien particulier si vous l'utilisez.



Étape 2 : faire une mère de vinaigre


On fait le plus souvent du vinaigre à partir de vin ou de cidre. En théorie, on laisse du vin (ou du cidre) à l'air libre, on patiente, la mère se forme, on la transvase dans le vinaigrier puis on le remplit, on le place entre 20°C et 30°C et on laisse les bactéries bosser tranquillement et c'est bon, notre vinaigre est prêt. On a tenté l'expérience, pour bien comprendre ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, ce qui est utile, ce qui est important :

On a donc laissé à l'air libre du vin dans un saladier, posé sur le congélateur dans la buanderie. Très vite (deux jours), des points blancs se forment à la surface : un peu sceptiques, on laisse encore, pour voir. Le lendemain les points se sont élargis, ils recouvrent toute la surface du récipient. Mais ça commence à nous sembler bizarre : des points vert-gris apparaissent au centre. Au bout d'une semaine, là c'est sûr que ce ne sont pas des acetobacter : toute la surface est verte, le vin a simplement moisi ! Allons bon. On avait pensé mettre le récipient là pour éviter les drosophiles mais cette pièce est trop humide.


Le vin dans son récipient

Et maintenant, on attend

Des points blancs apparaissent

Au bout de 2 jours

Les points blancs se multiplient très vite

Au bout de 3 jours

Mais ce ne sont pas des acetobacter

Vous voyez les points verts ?

Voici une mère de vinaigre de cidre, on voit bien que ce n'est pas du tout ce qu'on avait obtenu :


Apparition de la mère de vinaigre

Il est temps de remplir le vinaigrier !

La mère de vinaigre au travail

Et voilà le travail !

Cette mère, il faut vraiment en prendre soin car c'est là que tout se joue. Les bactéries qui la composent (genre acetobacter) vont transformer l'alcool en acide acétique et le résultat de cette transformation c'est le vinaigre. C'est pas rien ! Alors pour que votre mère puisse travailler, il lui faut de bonnes conditions : de l'oxygène, de l'obscurité, et une température située entre 20°C et 30°C. C'est bien de commencer directement dans votre vinaigrier, comme sur les deux dernières photos, ça permet de sauter l'étape du changement de récipient où on risque de couler la mère.

Placez votre vinaigrier à un endroit accessible, pratique pour ne pas avoir à le déplacer par la suite. Choisissez un vin pas trop fort en alcool et versez-en dans votre vinaigrier. Disposez la toile de bonde sur le dessus, vous évitez ainsi que des insectes se noient. Il ne vous reste plus qu'à patienter que la mère se forme, ça peut prendre quelques mois selon la température ambiante.


Étape 3 : en attendant, goûtez


Une fois que vous voyez la mère, remplissez votre vinaigrier aux 2/3 puis laissez les bactéries bosser. Ouvrez le robinet de temps en temps, goûtez. Une fois que votre vinaigre est à votre goût, récupérez-en dans une bouteille. Profitez-en pour tester le vinaigre aromatisé ! Il suffit de laisser macérer à froid.

Vinaigre de cidre

Vinaigre de cidre maison

Voilà une belle bouteille de vinaigre de cidre obtenue en à peine 2 mois. Le temps nécessaire peut être variable en fonction des conditions climatiques. Une fois que vous avez soutiré votre vinaigre, il suffit de refaire le niveau dans le vinaigrier en versant à nouveau de l'alcool. Prenez garde à ne pas faire couler la mère pendant le remplissage. Vous pouvez par exemple utiliser un entonoir pour percer la mère et remplir par dessous.

-- Aude ROSSOLINI --

Articles en relation