Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

À propos de nous

Notre entreprise familiale

En quelques dates :
02 avril 2003 : Cyrille ouvre son atelier de tonnellerie artisanale à Dijon (21000).
Saison 2006 : Premières démonstrations sur des fêtes médiévales.
Décembre 2011 : Déménagement à Oyé (71800).
01 avril 2014 : Aude devient conjoint-collaborateur.
Saison 2014 : Développement des animations artisanales.
Mai 2016 : Installation à Uxeau (71130).
Décembre 2018 : Ouverture de la boutique en ligne.

Dans l'atelier, c'est Cyrille qui fabrique, c'est lui le tonnelier. Il trie le bois, le coupe, rabote, dégauchit, puis jointe. C'est lui qui assemble les seaux, baquets et vinaigriers, monte les fûts, les cintre, il fabrique les fonds et c'est lui aussi qui fait les cerclages et finitions à la main. Il fait même les colis !

À la maison, Aude contacte les organisateurs pour les animations, établit les contrats et tient à jour les calendriers. Tout ça, c'est beaucoup de temps de gagné pour aller dans l'atelier ! Vous pouvez la rencontrer sur les animations, mais c'est rare : désormais elle reste bien plus souvent à la maison. La compta, c'est plutôt Cyrille...

Mais les tonneaux par contre, c'est pas Aude. Parce-qu'on tient à l'étanchéité de nos produits !

Une tonnellerie rurale

Nous habitons une ferme en pleine campagne, dans le Charollais. On y aime le calme, la nature et travailler tard et/ou tôt sans déranger les voisins avec le bruit des coups de marteau.
Nous avons installé l'atelier dans les anciennes étables : il a fallu amener de la lumière et il y aura bientôt du chauffage, chaque chose a trouvé sa place et c'est un bonheur de travailler si près de la maison et des enfants.

Au tout début, il y a des siècles, Cyrille faisait toutes sortes de choses : de la mosaïque au mobilier en passant par les porte-bougies et autres objets déco. D'où le nom, Art et Tonneaux. Il exposait sur des salons d'artisanat d'art pour vendre toutes ces jolies choses. Par la suite il s'est assez vite rapproché du milieu de la reconstitution historique, pour une fabrication de plus en plus traditionnelle et "histo-compatible". Les seuls rescapés des débuts (où il faut bien l'avouer, ça partait un peu dans tous les sens) ce sont les bancs-à-culs. Oui parce que les bancs-à-culs ils sont beaux, et comme leur nom l'indique ils sont confortables.

Nous ne fabriquons pas de gros fûts en série pour les vignerons, les grandes tonnelleries renommées le font très bien et très rapidement. Nous fabriquons des vinaigriers, des tonneaux de petit litrage pour des particuliers ou des seaux, baquets pour les troupes de reconstitution historique, des baignoires pour des châteaux : des produits de tous les jours, que nous voyons évoluer dans le temps car nous les utilisons au quotidien (la baignoire des enfants, notre baignoire, notre vinaigrier, les baquets-à-patouille des petits et les seaux des animations, pour avoir de l'eau pendant le cintrage).

Art et Tonneaux après l'ouverture de la boutique en ligne, c'est pareil qu'avant (le stock en plus).

Il est très difficile de maintenir un stock de tonneaux en bon état : c'est pour ça que jusqu'à maintenant, notre fabrication se faisait uniquement sur commande. En concevant cette boutique en ligne, on a été confronté à un vrai dilemme : mettre de nombreux produits en vente, sans qu'ils ne se dégradent, car ils ne sont pas utilisés. Pour nous, avoir un gros stock de produits finis ce n'est pas possible car le bois sèche s'ils ne sont pas mis en eau régulièrement, et continuer à fonctionner sur commande c'est contraire au principe de la boutique en ligne. En clair, on a dû trouver comment faire pour pouvoir envoyer des produits rapidement, sans baisser la qualité de nos produits, sans changer quoi que ce soit à leur fabrication. S'organiser différemment pour avoir quelques produits finis, mais pas trop. Ce sont les seaux, baquets et vinaigriers que vous trouvez en vente sur ce site et qui viennent d'être terminés.
Mais à côté, il y a ce que nous, nous appelons le stock : beaucoup, beaucoup de piles de bois déjà préparé prêt à être assemblé, pas mal de produits déjà foncés (leurs fonds sont en place, il ne reste plus qu'à faire les finitions et mettre en place les cerclages). Ce que nous évitons de faire trop en avance ce sont les cerclages car leur serrage est essentiel pour assurer l'étanchéité. Notre solution est donc de n'avoir que quelques produits finis, juste ce qu'il faut, et beaucoup de presque finis. Tous ces produits ne se trouvent pas encore sur la boutique, mais ça ne saurait tarder. N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez des précisions, des délais concernant ces fameux produits presques finis, ou même passer une commande.

Cyrille Dumoutier :

"Il y a pas mal d'années maintenant, dans une période de légère errance professionnelle, j'ai récupéré un vieux tonneau dans le but d'en faire un tambour. Seulement il lui manquait quelques cercles. Ça m'a permis de découvrir qu'il y avait un tonnelier dans ma ville, je lui ai amené mon tonneau à réparer et là, ça a été le coup de foudre. L'ambiance de l'atelier, le tonnelier (proche de la retraite) et son père, 85 ans et encore un solide coup de marteau, leur regard qui brille. Je veux faire ça. Des tonneaux."

Aude Rossolini :

"Rencontrer un tonnelier au regard pétillant, ça change une vie. Je sais de quoi je parle, ça m'est arrivé. Son travail est simple en théorie, rigoureux et extrêmement appliqué en pratique, et ce qu'il fabrique est utile. Chaque étape de la fabrication demande beaucoup d'attention, de patience et de minutie, même quand il enfonce les cerclages en force au marteau. Il est attentif et concentré à chaque instant parce que s'il se loupe là, il doit tout recommencer."