Total TTC: 0,00 € (livraison comprise)
Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

Mon baquet a séché, il n'est plus étanche

Publié le : 25/11/2018 19:05:57
Catégories : DIY : Do It Yourself , Installation, Entretien et Petites Réparations

Mon baquet a séché, il n'est plus étanche


Pas de panique, voyons ensemble comment réagir

Un baquet, un seau, un tonneau qui sèche, ça arrive. S'il n'est pas utilisé pendant un certain temps et en fonction des conditions climatiques, votre fût va sécher. Concrètement, le bois des douelles qui le composent va perdre du volume en perdant de l'eau. La conséquence directe est évidente : il n'est plus étanche. Ça n'est pas dramatique, nous allons voir comment faire pour remédier à ce problème, mais il faut intervenir à temps pour éviter plus de complications. La solution ? Redonner de l'eau au bois pour le faire regonfler, tout simplement.


Étape 1 : Constater les dégats


Prenons un cas concret : ce soir en arrosant le jardin on a vu le baquet des enfants qui était resté depuis trois ou quatre jours sous un cerisier. C'est l'été, il fait chaud, personne ne s'est servi de ce baquet vu que c'est celui où ils aiment patouiller mais que là, ils sont partis une semaine en vacances chez papy mamie. Du coup le baquet a bien séché et il faut faire quelque chose avant que ça ne s'aggrave.

Baquet cerclage bois

Le baquet en question

Pour l'instant il a juste beaucoup séché, ça ouvre grave entre les douelles au niveau du fond. Sur le corps du baquet ça peut aller : on voit que ça ouvre à l'extérieur mais à l'intérieur les douelles sont toujours jointives. Aucun cercle n'est tombé (ça ne saurait tarder) mais quand on essaie de faire bouger les douelles à la main, elles bougent... Pas bon.


Séchage au niveau du fond

Ça ouvre au niveau du fond

Séchage au niveau du fond

Là aussi

Bon, à ce stade il n'y a rien de grave même si les écarts entre les douelles peuvent paraître importants (environ 1mm). Les variations dimensionnelles du bois sont assez impressionnantes et la bonne nouvelle c'est que ça marche dans les deux sens : le bois a perdu du volume car l'eau qu'il contenait s'est évaporée. Ok alors redonnons-lui cette eau et il reprendra du volume, les douelles seront à nouveau jointives, mon baquet redeviendra étanche comme au premier jour et la vie sera merveilleuse. Facile en théorie, mais en pratique ? Eh ben facile aussi, trop bien !

Étape 2 : Passer à l'action


Voyons les quelques solutions qui s'offrent à nous :

- remplir le baquet d'eau jusqu'à ce qu'il ne fuie plus ? Oui ça peut être une option mais en fonction de l'avancement du séchage du bois ça risque de prendre du temps et surtout de consommer beaucoup d'eau.
- immerger le baquet dans l'eau ? Oui, très efficace bien sûr, mais pas forcément nécessaire. Un peu comme enfoncer un clou avec un marteau-pilon.
- alors quoi ?
Eh bien la solution idéale sera d'apporter toute l'eau dont le bois a besoin pour regonfler, mais sans en dépenser trop. Pour ce faire, il suffit de lui donner de l'eau aux endroits où il l'absorbera le plus c'est à dire aux extrémités des douelles, aux ouvertures des canaux qui forment le "fil" du bois. Pour commencer, posons donc notre baquet sur l'eau. Devant l'atelier j'ai deux bacs de trempe pour les cerclages bois et l'osier. Il y a juste un fond d'eau, quelques centimètres, mais c'est largement suffisant. Je dépose donc tout simplement le baquet à la surface de l'eau. Il va flotter, laissant juste un peu d'eau passer par les ouvertures dûes au séchage.


Baquet sur l'eau

Allez au bain !

L'eau s'infiltre par les ouvertures

L'eau s'infiltre, c'est normal.

Bon, voilà une bonne chose de faite. À peine posé le bois va commencer à pomper de l'eau et reprendre du volume. Par contre il fait grand soleil, ça cogne bien, alors si je lui donne de l'eau d'un côté et qu'il en perd autant de l'autre ça peut durer longtemps ! On va déjà commencer par l'arroser un peu, pour l'ambiance, mais ça n'est pas suffisant. Pour vraiment être efficace il faut apporter de l'eau par l'autre extremité sans que celle-ci ne s'évapore aussitôt à cause du soleil. Pour ce faire nous allons donc prendre un linge, le tremper dans l'eau puis le poser sur le rebord du baquet.


Linge humide sur le rebord

Un linge humide pour finir

Et voilà, maintenant ça n'est plus à nous de travailler, c'est au bois. Nous allons le laisser se gorger d'eau petit à petit, et au bout de quelques heures il aura repris un volume satisfaisant. Combien de temps exactement ? Ça dépend de l'état de départ. Pour le baquet présenté ici ça aura mis environ 2 heures. Voici le résultat à la sortie du bain.



Baquet regonflé

Le bois a repris du volume

Douelles bien jointives

Les douelles sont de nouveau jointives


Une fois sorti de l'eau, notre baquet peut à nouveau être rempli, il a retrouvé son étanchéité simplement en faisant gonfler le bois. La mauvaise nouvelle c'est que ça marche dans les deux sens : si ce baquet n'est pas utilisé, le bois va reperdre de l'eau et il faudra tout recommencer. Si vous n'utilisez pas votre futaille pendant un certain temps, vous pouvez limiter le sèchage avec quelques précautions simples : ne pas le laisser en plein soleil par exemple. Le vent est aussi à craindre car il va considérablement accélérer l'évaporation de l'eau. Si votre baquet reste dehors (comme celui-ci) vous pouvez aussi l'humidifier de temps en temps, au moment d'arroser le jardin par exemple.



Baquet étanche

Et voilà !

Le baquet est de nouveau étanche. Pourvu que ça dure... ;)



-- Cyrille DUMOUTIER --

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)