Total TTC: 0,00 € (livraison comprise)
Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

Dès que le vent soufflera...

Publié le : 09/11/2019 10:12:41
Catégories : Actualités , Chroniques d'une baignoire de location


Jean-mi contre les 171 écluses

Art et Tonneaux c'est solide, c'est étanche et c'est histo, ça commence à se savoir. Quand notre copain Jean-mi nous a demandé ce que ça voulait dire, dans la vraie vie, ça a tourné en bon délire photo.

Histo quoi ?


My own private petit étang

Le côté "reproduction historique" de notre travail, c'est pas ce qui le passionne le plus dans la vie notre Jean-Mi. On pourrait même aller jusqu'à dire qu'il s'en tape. Par contre quand on lui a montré la baignoire de location, il nous a tout de suite pondu un tas d'idées pour l'utiliser de manière rationnelle et cohérente. Par exemple, d'après lui, ça ferait un merveilleux petit étang de pêche privé et transportable. Bon.



La Grande Traversée


Alors on a tenté de le raisonner et de lui expliquer le but de la manoeuvre. "Tu sais Jean-mi, nos clients ce sont principalement des passionnés qui font ce qu'on appelle de l'Histoire Vivante, c'est à dire qu'ils essaient de reproduire le plus fidèlement possible les conditions de vie d'une époque donnée ou d'un évènement historique. Ça passe par exemple par la reproduction de costumes et de mobilier, de recettes de cuisine, de techniques de combat, d'artisanats divers, etc. Tiens d'ailleurs la semaine prochaine on va au festival "Fous d'Histoire" pour présenter cette baignoire pour la première fois".

Et à partir de là tout s'enchaîne :
"Il est où votre marché de l'histoire là ?
- Compiègne, enfin juste à côté.
- C'est loin d'ici ?
- Ben... Plutôt oui
- Ok passe-moi l'ordi ! Je vais vous la livrer moi cette baignoire !"

Il est revenu 5 minutes plus tard avec son trajet Uxeau-Compiègne par la voie fluviale.
Oh mon dieu...
621,8 km, 171 écluses, 9 jours 19 heures et 10 minutes de trajet. On n'a pas eu le temps de réagir qu'il était déjà parti, armé de son ciré jaune et de sa paire de rames (enfin il n'en a trouvé qu'une mais ça devrait aller). Il a aussi embarqué sa canne à pêche, "histoire d'être auto-suffisant niveau bouffe" nous a-t'il affirmé.

On sait que la grande traversée va être longue et difficile, qu'il y aura des épreuves, des moments de doute mais aussi de belles rencontres et surtout que ce sera une aventure humaine incroyable.

Par contre on vient de voir que si il tient son rythme et ses objectifs ça le fait arriver... le lundi. Le lendemain de la fin du festival donc. Alors si jamais vous le croisez en vous baladant le long du canal de Bourgogne on compte sur vous pour l'encourager voire même lui payer une petite binouze histoire de le remotiver parce que nous, on a vraiment envie de vous la présenter cette baignoire !


















-- Cyrille DUMOUTIER --

Merci à Jean-Mi, désigné volontaire, de nous prêter son image (et son prénom).

Articles en relation