Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

Avec ou sans nous !

Publié le : 10/05/2021 12:56:02
Catégories : Actualités

animations


Nous sommes très concernés par la situation sanitaire actuelle. Soyons bien en accord sur ce point : notre activité est très impactée par cette crise. Quelles conséquences pour notre travail et notre famille ? Comment on réagit et comment on prépare la suite ? Ce qu'on accepte, ce qu'on accepte pas, faisons le point ici sur cette drôle de période et les changements importants qu'elle entraîne pour nous.

Retard, mon beau retard...


Ne mettons pas tout sur le dos d'un virus, on était déjà bien à la bourre fin 2019. Vous connaissez l'accumulation de toutes ces petites choses qui amènent à être sacrément en retard au boulot ? Heureusement nos clients, en plus d'être patients, sont compréhensifs. Faut dire qu'on n'est pas en train de se dorer la pilule au bord de la piscine. Ça doit s'entendre que c'est vrai, quand on explique qu'on court aussi vite qu'on peut.
Pour remédier à ça, pas de secret : il faut envoyer du bois ! Cyrille se lève très tôt et file dans l'atelier. Il y passe la journée puis y retourne le soir quand les enfants sont couchés. On a aussi décidé de diminuer les animations de tonnellerie pour les arrêter complètement en 2021, le but étant de se consacrer entièrement à la fabrication. C'était un pari parce que ça représentait aussi une rentrée d'argent mais les animations, en vrai, ça ne rend pas une activité pérenne. Au contraire, même. Puisqu'on finit par passer plus de temps hors de l'atelier à parler de ce que l'on n'y fait plus dans l'atelier... Vu qu'on est sur les routes.... L'an dernier on avait une dizaine de dates prévues, ce qui permettait de faire une transition en douceur. Elles ont bien évidemment toutes été annulées. Pour compenser cette perte soudaine d'activité nous avons donc pris beaucoup, beaucoup de commandes en fabrication. C'était ça ou la fin de notre activité. Résultat des courses : on sauve à peu près les meubles en 2020, par contre côté retard ça ne nous a pas vraiment arrangé. Ce qui coince à présent c'est que nous arrivons à la limite de notre capacité de production. Fort heureusement le bout du tunnel approche. Nous sommes en train de faire des travaux pour agrandir l'atelier (il passe de 100 à 150m²) afin d'accueillir quelques machines qui vont nous être d'une grande aide. Tout ceci se mettra en place courant juin 2021, nous vous raconterons toute cette aventure en détails.

La découverte de l'Instruction En Famille.


Nous avons déscolarisé les enfants. La raison première c'est que nous sommes contre l'imposition du port du masque pour les enfants. Huit heures de masque par jour pour des enfants de six ans à peine, ça n'est pas acceptable. Nous les avons déscolarisés juste avant qu'ils ne soient obligés de remettre le masque entre les plats à la cantine. Cette décision importante nous a permis de découvrir les joies de l'instruction en famille. La grande différence avec la fermeture des écoles, c'est que nous avons appris que c'est notre droit d'instruire nous-même nos enfants (ce n'est pas l'école qui est obligatoire, c'est l'instruction). L'emploi du temps est radicalement différent. Les enfants cuisinent avec Aude, comptent les bêcherons, mesurent et pèsent à peu près tout, plantent des piquets dans le jardin, sèment des graines, arrosent, vont vérifier si tout pousse bien, vont voir Cyrille dans l'atelier. Ils posent des questions sans arrêt et écoutent toutes les réponses. Ils prennent le temps. Ils découvrent les bruits et les odeurs, les outils d'un atelier de tonnellerie, les plantes et les fleurs, les oiseaux, les insectes. Ils vont déposer les colis et collectionnent les tickets, découvrent les œufs, les larves, les mâles et les femelles, les proies et les prédateurs, ils construisent la serre avec nous, aident à vider la dépendance du fond pour les travaux de l'atelier, participent pleinement à la vie de notre maison. Ils voient leur papa fabriquer une baignoire du début à la fin et expliquent tout ça au livreur qui vient la chercher ("mais d'ailleurs, pourquoi on dit que c'est un livreur si c'est même pas lui qui va la livrer ?"). Ils jouent tous ensemble, tout le temps. Ils sont tour à tour médecin, infirmière, coiffeur, caissier, fermier, vétérinaire, tonnelier. Des fois tout en même temps d'ailleurs. Ils s'entraident. Ils se font des câlins et se disent des "je t'aime". Ils parlent à tous les randonneurs qui passent (et qui accélèrent le pas).
Finalement c'est largement possible de travailler en présence des enfants. On a tellement de choses à leur montrer ! Devant ce constat on repart de plus belle, motivés comme jamais !

Nous ne participerons pas au prochain Marché de l'Histoire.


Ce monde nouveau qui est en train de se dessiner va peu à peu forcer chacun d'entre nous à choisir son campC'est moche mais c'est comme ça, pour le moment en tout cas, gageons que ça finira par s'arranger. Nous voici donc confrontés à notre premier "choisis ton camp" dans notre activité professionnelle. Depuis maintenant une bonne quinzaine d'années nous participons aux deux éditions annuelles des Marchés de l'Histoire, un événement majeur dans le milieu de l'histoire vivante, milieu où se situe l'essentiel de notre clientèle. En 2020 les deux éditions de ce marché ont été reportées puis finalement annulées. La prochaine édition initialement prévue en avril est pour le moment repoussée fin juin. Il n'est pas encore certain que cette édition ait lieu mais si c'est le cas, il y aura une condition pour y participer. Extrait : "Le pass sanitaire sera obligatoire pour les exposants et les visiteurs : pour les Français, il sera a priori disponible sur l’application TousAntiCovid ou sous format papier – remis par un professionnel de santé ou imprimé sur le site d’Ameli – (pour les étrangers, il s’agira a priori du Green Pass européen) et pour pouvoir être accepté il faudra que ce pass indique une preuve de test PCR ou antigénique négative de moins de 48h négatif, une preuve de test PCR ou antigénique positive de plus de 15 jours et de moins de 2 mois (immunité) ou un certificat de vaccination (schéma vaccinal complet)."
Bon voilà, on y est. On décroche le mousqueton et on reste à la maison. On avait déjà plus ou moins pris cette décision en se disant que de toute façon on n'avait pas envie de passer un week-end complet avec le masque et une bonbonne de gel hydroalcoolique à disposition. Disons que le pass sanitaire aura été la cerise qui fait déborder le gâteau. Bref, pour ce marché et pour toutes les sorties soumises aux même contraintes, ça sera sans nous. Ceci étant dit, si vous voulez passer nous voir, visiter l'atelier et boire un café tout en étant assaillis de questions par tous nos enfants, venez chez nous ! Il y fait bon vivre.




-- Aude ROSSOLINI - Cyrille DUMOUTIER --



Articles en relation