#03 - En ce moment dans l'atelier

Publié le 27 novembre 2022
Catégorie : Actualités

On continue sur la lancée côté production. L'équation est simple : Noël approche à grands pas + j'ai encore quelques commandes en retard + je veux absolument finir cette année à jour = lâche cet ordi et file dans l'atelier !

Bref on est parti pour quelques semaines de travail intense et de nuits courtes. Ô joie de travailler et d'habiter au même endroit, c'est-à-dire en pleine campagne sans voisins proches : je peux travailler très tôt ou très tard ou les deux sans embêter personne.

Et pour ceux qui s'en soucient rassurez-vous, je ne suis pas esclave de mon travail. Juste j'adore ça et donc j'y passe beaucoup de temps, mais au fil des années j'ai appris à trouver l'équilibre entre le temps passé dans l'atelier et la vie de famille. Pas toujours évident à certaines périodes, comme maintenant, mais globalement on s'en sort plutôt bien.

T'sais pas quoi faire ? Jointe !

Le truc pour que ça avance c'est d'avoir toujours un bout de bois sous la main. La semaine dernière j'ai beaucoup raboté, j'ai donc plein de bois disponible pour la suite, ce qui fait que cette semaine j'ai beaucoup jointé. C'est une étape assez agréable car on a vite des objets qui vont prendre forme. C'est beaucoup moins frustrant que la préparation du bois par exemple. Les résultats sont visibles tout de suite. Par contre il ne faut pas se laisser avoir, quand un fût est jointé et monté il reste encore beaucoup de travail pour arriver au produit fini.

Mais bon j'aime beaucoup jointer, voilà. C'est une étape qui est tellement automatisée au niveau du cerveau et du corps que ça laisse vraiment de la place pour se promener dans sa tête, penser à plein de choses, écouter de la musique (le casque anti-bruit bluetooth a changé ma vie...).

Un seau de puits pour le Québec

Dans les fabrications en cours il y a deux petits seaux de 7 litres qui partiront prochainement au Québec. Ces deux seaux serviront à la reconstitution historique et l'un des deux sera utilisé pour puiser de l'eau. Ils ont donc deux formes bien différentes : un plutôt ramassé et donc assez stable, l'autre avec une forme typique des seaux de puits c'est-à-dire un tout petit diamètre au niveau du fond, une forme très évasée et une hauteur plus importante. Le but de cette forme ? Empêcher le seau de tenir debout sur la surface de l'eau quand on le descend dans le puits. Ce qu'on veut c'est qu'il bascule et se couche afin de faciliter le remplissage, cette forme est idéale pour ça.

Ci-dessus le premier montage du seau de puits. Sa forme très évasée rend parfois le montage délicat car les cercles ont tendance à rebondir quand on essaie de les serrer. Pour remédier au problème il y a quelques astuces bonnes à connaître. Ça me donne l'occasion de ressortir une vidéo que j'avais faite il y a quelques années sur le sujet !

Une fois cette question réglée et les étriers mis en place (les étriers ce sont les deux douelles plus longues, celles qui recevront l'anse du seau) on obtient deux beaux petits seaux de même contenance mais de formes bien différentes. 

Pour ce petit seau de puits il m'a fallut refaire une clé de jointage car si j'avais déjà fait des seaux de puits, je n'en avais pas encore fabriqué dans ce litrage. La clé de  jointage est un instrument de mesure qui permet de contrôler les angles et les rapports de largeurs donnés à chaque douelle. 

Le tracé de cette clé est très astucieux, l'occasion de ressortir une deuxième vidéo où je vous explique tout ça en détail. Une des premières vidéos de fabrication que j'ai faite, elle est donc bien pourrie mais c'est pas grave je l'assume quand même :)

À venir

Demain je finis un baquet cerclé de bois, on essaiera de faire un peu d'images, et puis je continue la production à fond les ballons (enfin à notre échelle hein...) pour le rush de Noël. 

À bientôt
Cyrille

Slide thumbnailInscrivez-vous !

Chaque mois :

Les derniers articles publiés
Quelques nouvelles
Pas de pub