Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

[VIDÉO] Fabrication artisanale d'un tonneau : Trier et bien orienter son bois

Publié le : 01/02/2020 00:09:58
Catégories : Fabrication traditionnelle , Vidéos , [Fabrication de A à Z]

Trier et bien orienter son bois

Dans cette vidéo je vous montre comment sélectionner et utiliser au mieux le bois disponible, et cela en fonction du contenant que vous voulez fabriquer.


La structure du bois

Avant de se lancer dans le tri, prenons le temps de comprendre la notion de "fil" du bois. Dans un arbre, les cellules qui composent le bois sont orientées de deux manières : soit dans la direction longitudinale (c'est-à-dire en suivant l'axe du tronc ou de la branche) soit dans la direction radiale (du centre vers l'extérieur du tronc ou de la branche). Parmis les cellules orientées sur l'axe longitudinal, il y en a qui nous intéressent particulièrement : ce sont les vaisseaux. Les vaisseaux sont des cellules qui se connectent les unes aux autres et finissent par former un tube dans lequel va circuler la sève brute. Pour fabriquer un récipient étanche, il ne faut pas que le liquide puisse emprunter ce chemin. Il sera donc nécessaire de travailler avec du bois fendu (le chêne "merrain") qui permet de ne pas trancher ce fil et ainsi de conserver son intégrité. Lors de la sélection du bois il est nécessaire de bien prendre garde à ce fil afin d'utiliser au mieux notre merrain. Nous verrons qu'il est possible d'utiliser des bois dont le fil n'est pas parfait en les orientant correctement.

Les contrôles

Avant même de contrôler le fil du bois, on va avoir une première information essentielle en prenant le morceau à examiner : son poids doit être cohérent par rapport à sa taille. Pas grand chose à faire pour cette étape : notre cerveau (un outil merveilleux) travaille tout seul et fait ses petites statistiques, et si le bois que vous prenez en main est trop éloigné de "la norme" il vous alertera automatiquement. Un bois beaucoup plus lourd ? Pas de soucis, une densité supérieure ne nuit pas à l'étanchéité (au contraire) et ça ne pose aucun problème pour le cintrage. Par contre si le bois est anormalement léger il est préférable de le mettre de côté car il risque fort de ne pas être étanche. Ne le jetez pas pour autant, ça peut toujours servir à faire un support pour le tonneau par exemple.

Le son est également un excellent moyen pour contrôler rapidement l'intégrité d'un morceau de bois : il suffit de le frapper sur une surface dure et on sera vite fixé. Le son produit doit être net et sans vibration. Si ça vibre c'est qu'il y a une fente quelque part.

Enfin vient le contrôle visuel pour vérifier le fil et l'absence de noeud. Un noeud ne sera jamais souple et posera donc des problèmes au cintrage. En fonction de sa position et de sa taille il pourra ou pas être toléré.


La vidéo



-- Cyrille DUMOUTIER --

Articles en relation