Total TTC: 0,00 € (livraison comprise)
Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

[VIDÉO] Fabrication : Fonçage d'un seau trapu

Publié le : 08/05/2019 10:40:49
Catégories : DIY : Do It Yourself , Tutos Fabrication , Vidéos

Fond à mettre en place


Mise en place du fond sur un seau à base large

La mise en place des fonds est une opération plutôt aisée mais qui nécessite tout de même quelque attention. L'exemple ici avec un seau dont le diamètre du fond est supérieur à celui de l'ouverture.


Les outils nécessaires

Pas grand chose de plus que notre indispensable duo : le marteau et la chasse.
Nous sommes à une étape où tout le façonnage du bois est terminé : le jable est fait, le fond est  taillé et ses bords sont chanfreinés, il ne reste plus qu'une chose à faire : foncer !

Le fond chanfreiné

Le fond et son bord chanfreiné

Le jable

Le jable creusé à l'extrémité du seau

Un assemblage étanche

Pour que notre assemblage ne laisse pas passer le liquide, il va encore falloir être très précis sur deux points cruciaux : la dimension du fond et des chanfreins (en fonction de la taille du seau et du jable, bien entendu).
Nous avons déjà abordé une méthode très simple pour déterminer à l'aide d'un compas la taille exacte que notre fond doit avoir (voir l'article). 

Pour ce qui concerne les pentes à donner sur le bord du fond, c'est comme souvent dans ce métier, on va y aller au feeling. Avec l'habitude on parvient assez bien à tailler ses chanfreins de manière correcte. Le but du jeu c'est que le bord du fond (la pointe du V) vienne porter bien au fond du jable, et qu'en même temps les bords du jable mordent correctement les deux pentes du fond.

Une image sera plus claire pour comprendre, voici donc à quoi doit ressembler l'emboîtement du fond dans le jable : 


Le fond dans le jable

Points d'appui du fond dans le jable

En réalisant ce type d'assemblage on met toutes les chances de notre côté pour l'étanchéité. Trois points d'appui = trois bonnes raisons pour que le liquide ne passe pas.

Le fonçage

Nous y voilà ! Il va maintenant falloir insérer le fond dans le jable. Pour cela bien évidemment il est nécessaire de desserrer le seau afin de laisser passer le fond, puis de resserrer l'ensemble. Pour avoir le plus de jeu possible et faciliter le passage du fond, on commence par placer un cercle à l'autre extrémité, le plus loin possible, il faut vraiment que ce cercle vienne se prendre juste sur le bord du seau. Ainsi au moment d'enlever l'autre cercle, celui qui serre le seau au niveau du fond, les douelles vont tout naturellement s'écarter et nous permettre de placer le fond sans forcer, ceci afin de ne rien abîmer.

Cerclage au bord supérieur

Placer un cercle à l'extrême bord opposé du fond

Le seau ouvert

Puis enlever l'autre cercle : les douelles s'écartent

Il ne reste plus qu'à insérer le fond dans le jable puis à refermer tout ça en remmettant en place le cercle du bas. Les douelles doivent reprendre leur place et être de nouveau jointives. Si malgré le serrage on voit un peu d'écart entre les douelles, c'est que le fond est trop fort (soit son diamètre est trop important, soit les pentes ne sont pas bonnes). Il faut alors défoncer le seau et retravailler le fond avant de le remettre en place. Pour savoir si le fond est à la bonne taille il suffit de le taper avec le côté du pouce pour le faire sonner. Il doit faire un bruit net et clair. Si ça vibre c'est qu'il est trop petit (ce qui est beaucoup plus embêtant que si il est trop grand...)

Le fond en place

Le fond en place : l'assemblage est parfait

Un joint d'étanchéité ?

Une pratique plutôt récente consiste à garnir le jable d'une pâte faite de farine et d'eau. Ce joint n'est pas indispensable pour garantir l'étanchéité, il permet juste de pouvoir remplir le tonneau tout de suite sans avoir à attendre que le bois gonfle. Je ne mets plus cette pâte dans mes jables et je peux vous assurer que si le fond est correctement ajusté, ce "joint d'étanchéité" est superflu. L'étanchéité est là (souvent sans même avoir besoin de faire gonfler le bois). Par contre ça peut être très utile par exemple sur des restaurations, en permettant de colmater des endroits où le bois est un peu vieux ou abîmé.

La vidéo





-- Cyrille DUMOUTIER --