Total TTC: 0,00 € (livraison comprise)
Livraison Colissimo à Domicile ou Point Retrait | Paiement Sécurisé | Livraison gratuite dès le 4ème produit acheté (Hors accessoires)*

La télé était à l'atelier

Publié le : 12/05/2019 10:03:07
Catégories : Actualités


Un nouvel exercice pas si facile que ça !

C'est début 2019 que j'ai contacté des médias pour leur demander de relayer notre projet de financement participatif. L'autre jour, le téléphone sonne : Fabienne Acosta de l'émission "Ensemble c'est mieux" souhaite savoir si on est ok pour qu'ils viennent. Bien évidemment :)

Les coulisses


Comme on a vendu tout le stock récemment, je doute que ce soit le bon moment pour venir filmer l'atelier. Mais Fabienne ne se laisse pas démonter aussi facilement, surtout quand on est lundi et qu'elle est très intéressée par ce qu'on fait, ou qu'elle n'a rien d'autre pour jeudi, peu importe. Un vinaigrier, un seau et un baquet ça suffit largement pour montrer ce qu'on y fait, dans cette tonnellerie perdue au milieu des vaches. Le rdv est pris, ils débarqueront entre 8h et 8h30 avec des viennoiseries, on s'occupe du café.

Jeudi 9 mai, 8h07 : ils arrivent à 4 et sont super sympas. Un café-viennoisseries et zou, installation. Le rythme de cette émission est assez dense : 3 passages en direct de 3 à 4 minutes, à 15 minutes d'intervalle. Du coup il faut faire très attention à ce qu'on raconte, y compris hors antenne. Par exemple, voici ce qui s'est dit juste avant la toute première intervention :
"Bon là c'est moi qui vais parler, je vais présenter mais allez-y vous pouvez faire quelque chose, Cyrille !
-Ok, je peux vous faire des roulades avant, des roulades arrière...".
Non, il ne faut pas faire ce genre de blagues. Parce qu'au même moment, le direct commence : Fabienne sourit à la caméra et regardez à 55 secondes du début ce que ça donne !

La vidéo




Pour ne regarder que les interventions dans notre tonnellerie magique, rendez-vous directement à 55 secondes, 4'28, 20'18 et 27'15.

Et tant qu'on y est, on tourne un reportage pour le JT




-- Aude ROSSOLINI --

Partager ce contenu